La Bhagavad-gita

 » Ce savoir est roi entre toutes les sciences, il est le secret d’entre les secrets, la connaissance la plus pure et parce qu’il nous fait directement réaliser notre identité véritable, il représente la perfection de la vie spirituelle. Il est impérissable et d’application joyeuse. »

Bhagavad-gita – Chapitre IX – verset 2

 

La connaissance védique

Depuis l’apparition de la conscience sur la Terre, sages et initiés marchèrent parmi les hommes afin de les guider vers la connais-sance de leur nature intérieure et les affranchir de l’ignorance. D’entre les nations, l’Inde fut très tôt un lieu privilégié d’élaboration et de mise en pratique de cette sagesse et un phare spirituel pour le reste du monde. Demeurée longtemps l’apanage des sages et des yogis, la tradition ésotérique et sacrée qui a fait de ces générations d’hommes et de femmes des êtres libres est de nos jours beaucoup plus répandue chez nous.

La quintessence de cet immense savoir spirituel se trouve en particulier dans la célèbre Bhagavad-gita, ou Gitopanisad, considérée comme le joyau de la Pensée Indienne.

Bien que datant de milliers d’années, cet enseignement est d’une étonnante actualité et maintes découvertes de la psychologie moderne (ou dans un autre domaine de la science et de l’astrophysique de pointe) sont déjà exposées dans les pages des manuscrits védiques. Cette sagesse, qui nous renvoie à l’essentiel (la nature éternelle de l’âme et les grandes lois de l’Univers) est au-delà du temps et d’une fraîcheur constante. Son message nous concerne tous à un moment où un autre de notre cheminement vers notre Source Intérieure et la quête de notre vraie nature : la Conscience.

 

La Bhagavad-gita, texte majeur

D’abord transmis de façon orale de maître à disciple pendant des générations, ce trésor unique de sagesse, constitué de 700 versets en sanskrit, fut ensuite mit par écrit il y a de cela bien longtemps. Depuis lors, la plupart des grands mouvements religieux et ésotériques qui ont prit naissance en Inde, y compris le bouddhisme, se sont abreuvés à ce savoir et les maîtres indiens venus en Occident depuis plus d’un siècle en ont véhiculé les concepts. La Société Théosophique y a largement puisé et on en retrouve l’inspiration aussi bien dans l’Ecole Arcane d’Alice Bailey que dans de nombreux ouvrages spirituels et thérapeuti-ques actuels. Le maître tibétain Djwal Kool conseillait d’ailleurs à tout aspirant de conserver constamment à son chevet ces trois ouvrages : la Bhagavad-gita, l’Evangile et les Yogas-sutras de Patanjali.

La Bhagavad-gita débute avec les doutes et le désespoir d’Arjuna (le disciple) sur le champ de bataille de Kuruksétra (le face à face avec la vie et nos responsabilités) et l’appel de son âme confuse en direction du compagnon éternel, le guide spirituel intérieur (Sri Krishna). L’enseignement spirituel de la Gita est la réponse à ces interrogations existentielles. C’est un roc qui défie les siècles et c’est sur cette base immuable que je vous propose d’édifier votre temple intérieur. Mon travail est de vous y aider de mon mieux.

 

Se retrouver soi-même et marcher vers la liberté

L’objectif de cette étude sera d’aider chacun à renouer avec son être intérieur et à comprendre le sens de sa vie. Ceci afin de demeurer le plus serein possible et en harmonie avec ses véritables aspirations. Tout comme Arjuna nous aborderons la rencontre avec nos émotions et nous observerons nos doutes, nos peurs, nos colères ainsi que notre souffrance face aux séparations et à la mort. Nous aborde-rons la notion védique du karma comme un élément constructif et pédagogique et nous apprendrons à confronter le sentiment de culpabilité, véhiculé de longue date par la morale « traditionnelle ». Nous parlerons aussi de la dualité, des illusions, de la rencontre avec le Divin, en soi et autour de soi, du pardon, de la guérison des blessures … Nous étudierons les différentes manières de poursuivre notre quête intérieure : le karma-yoga, la voie des oeuvres accomplies sans attachement, le jnana-yoga, ou cheminement intellectuel, le dyana-yoga, attitude méditative constante et enfin le bhakti-yoga, la voie du coeur. Ceci afin d’apprendre à devenir libres et capables de privilégier le service et l’amour, plutôt que la peur, la séparation et la solitude. Cette attitude intérieure inclut la prise en compte de l’interaction des divers règnes de la Nature et la nécessité de percevoir et de respecter la Vie sous toutes ses formes. Redevenant ainsi des êtres paisibles, unifiés et heureux de vivre, tous seront alors capables d’oeuvrer en tant que « travailleurs de lumière » dans leur environnement respectif.

 

L’animateur

attiré très jeune par la spiritualité orientale, Bernard VOYER n’hésite pas, dès l’âge de 20 ans, à suivre ce puissant appel intérieur. Il sera bientôt accepté comme disciple dans l’une des plus presti-gieuses Ecoles Védiques de l’Inde. Pendant douze ans il vivra en ashram, étudiant les Textes Sacrés et recevant une formation de « prêtre » (brahmana) et d’enseignant.

Après la disparition de son guide spirituel, il ressent le besoin de « retourner au monde » et pendant une dizaine d’années il exercera divers métiers. S’intéressant à la psychologie, particulièrement dans le cadre de la « relation d’aide », il suivra plusieurs formations en ce sens. Désireux de rapprocher la sagesse ancienne et les méthodes les plus récentes de développement personnel, il séjourne à Findhorn et dans d’autres centres alternatifs (ou holistiques*). Considérant que la spiritualité vraie est Une, il réunifie par son approche les conclusions des anciens Védas, la richesse et la beauté Message du Christ et les enseignements du Bouddha. Père de deux garçons, il essaie d’incarner au mieux cette sagesse dans le monde moderne et la transmet en toute simplicité, hors du cadre souvent limitatif et contraignant d’une organisation culturelle ou confessionnelle.

 

*L’approche holistique (ou globale) tient compte des différents niveaux de l’être humain : physique, émotionnel, mental, intellectuel et spirituel et elle prend également en considération l’époque particulière ainsi que l’environnement familial, social et culturel de la personne.

 

A qui s’adressent ces stages ?

L’enseignement de la Bhagavad-gita étant universel, aucune connaissance préalable de l’Inde ou de ses traditions n’est requise pour participer à ce travail. Il est destiné :
 

  • à tous ceux pour qui la quête spirituelle est véritablement importante et qui sont prêts à se donner les moyens de leurs aspirations intérieures,
  • à ceux qui désirent une base solide, qui n’a plus à faire ses preuves, et qui veulent aller à l’essentiel,
  • aux professeurs de yoga qui désirent approfondir la dimension spirituelle de leur discipline, pour eux-mêmes ou pour leurs élèves,
  • au personnel hospitalier ou à ceux qui sont confrontés à la souffrance et à la mort et qui éprouvent le besoin d’en parler et /ou d’obtenir des réponses.

 

L’originalité de cette approche repose sur le fait qu’elle constitue une passerelle entre l’ancienne sagesse des yogis et des maîtres de l’Inde et les progrès considérables de la psychologie holistique et transpersonnelle**

 

** La psychologie transpersonnelle ne se contente pas de considérer l’individu sur le seul plan de son être sensible et affectif présent, avec ses expériences linéaires au niveau de cette vie et de ses diverses formes de réactions. Pour faire court on peut dire que c’est une étude qui va « au-delà du personnage », tant celui que nous croyons être que celui que nous voulons présenter à autrui, « personnages » qui ne sont que des créations de notre égo, alors que notre véritable identité est tout autre.

 

Thèmes des week-ends :

  • Karma et réincarnation
  • L’âme individuelle (nature, caractère, fonction)
  • Dieu : énergie, conscience cosmique ou Personne suprême ?
  • La nature matérielle (sa manifestation, les influences des 3 modes sur les êtres incarnés)
  • Le Temps et ses conséquences (durée de la Création et parcours des êtres incarnés)
  • Les différents yogas

 

Le lieu :

Lieu dit « Favereau » 33620 Marcenais, à proximité de Bordeaux

Le Prix : 108 € le week-end, repas inclus

 

Dates :

Quatre à six week-ends sont prévus en 2010, selon la demande des participants. Le 1er sera les 20 et 21 mars

avec pour thème : « Karma et réincarnation »

 

Renseignements et inscriptions :

Pour l’Association Gopala-Krishna auprès de Patrice Marquès au : 06 17 42 89 69

Pour l’enseignement Bernard Voyer au : 02 54 40 24 83.